Les artistes

sylvain wavrant

Sylvain Wavrant

sylvainwavrant.com

 ©Thomas Cartron

Né en 1989, vit et travaille à Rouen.


Diplômé d’un BTS Design de Mode, Textile et Environnement à l’ESAA Dupérré à Paris, d’une Licence d’Arts Plastiques et d’un Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique option Design de l’Ecole Européenne Supérieure d’Arts de Bretagne à Rennes, Sylvain Wavrant poursuit actuellement ses créations à Rouen. 

Il côtoie le monde animal et les bêtes naturalisées depuis son plus jeune âge. Alliant son parcours créatif et ses inspirations, il se tourne désormais vers le travail des peaux, plumages et des fourrures pour lesquelles il nourrit une réelle fascination.  Nous sommes entre la haute couture, le costume de scène et l’objet rituel, entre la curiosité, la fascination, la répulsion, l’envie et l’émerveillement. 

Originaire de la Sologne, région de la chasse et de la nature, je suis depuis quelques années un citadin qui constate un manque dans la ville, le manque du règne animal. Selon Jung, « l’acceptation de l’âme animale est la condition de l’unification de l’individu, et de la plénitude de son épanouissement », je crois également en cette vérité. 

Il me semble nécessaire de sensibiliser, plus encore aujourd’hui, le public au règne animal afin que ces citoyens, tout comme moi, puissent prendre part à la sauvegarde des espèces ou du moins à leur valorisation, spirituelle, esthétique ou morale. Dans cette optique, je développe une pratique liée à la taxidermie, au design de mode et à l’installation par un procédé de récupération et de transformation. Chaque animal mort, récupéré sur les bords de nos routes, dans les fermes des campagnes et issus du rebut de la chasse peut constituer un apport de matière première à une création contemporaine. Il s’agit d’un processus de revalorisation de l’animal, d’un rituel visant a redonner vie sous une nouvelle forme à une matière chargée de symboles, réactivant chez l’humain une part d’animalité. Il s’agit de questionner non seulement la matière organique mais aussi notre rapport à l’animal et à la mort aujourd’hui. Je tente de sublimer la mort non seulement par l’emploi de la taxidermie mais également par l’utilisation du vocabulaire de la création textile. Mes Curiosités sont exclusivement et volontairement issues de la récupération. Aucun animal n’a été abattu au profit de ma création. Près de 50 millions d’animaux sont tués chaque année pour leur fourrure. Par la récupération et leur valorisation, je propose une alternative. 

Les peaux et plumages ont été traités, tannées. Chaque pièce, chaque taxidermie est unique et met en scène une partie ou entièrement un animal.

Ces accessoires, sculptures et curiosités sont destinées a réveiller notre fascination pour le règne animal, les arborer ou les exposer c’est une façon de se rappeler à la fois nos propres origines et les leurs. Il s’agit d’une posture que je tente d’offrir, un moyen de surpasser la répulsion de l’animal mort pour créer la fascination, au travers d’une installation, d’une sculpture ou d’une parure.


Formation

2013 Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique option Design, mention qualité des réalisations,

Ecole Européenne Superieure d'Art de Bretagne, Rennes

2011 Licence Arts Plastiques, mention bien, Université Rennes 2, Rennes

2010 année Erasmus, Design de mode, VSUP academy, Prague

2009 BTS Design de Mode, Textile et Environnement, ESAA Duperré, Paris

2007 BAC STI Arts Appliqués option Arts plastiques, Blois

Août 2006 Cours d'été en fashion styling au St Martin's college, Londres


Expositions

Du 1 avril à spetembre 2016 : exposition de «Phoenix» paonne naturalisée, dans le le cadre de l’exposition

«Plus ou moins Bêtes, les animaux dans l’éducation», Musée National de l’Education, Rouen

Du 12 janvier au 12 février 2016: exposition collective «Make Up Time» Maison des Arts, Grand Quevilly

Du 27 novembre 2015 au 28 fevrier 2016 : réalisation de parures pour l’exposition «Robinson & Cie, de Daniel

Defoe à Lost» Musée National de l’Education , Rouen

Mars 2015: exposition collective «Design» galerie Albert Bourgeois, Fougères

Janvier 2015 : exposition collective Nos Années Sauvages - Résurrection - Grand Cordel, Rennes

Décembre 2014: exposition collective à l’atelier Alain Lebras. Nantes

Juin 2013: exposition des diplômés, «La suite», hôtel-restaurant, le Coq-Gadbi, Rennes

Avril 2013: exposition collective «Ma Maison», MAM Galerie, Rouen.

Mars 2013: exposition Hors les murs, «Exquis Cadavres» avec Caroline Brisset et Pierre Gordeeff, espace

d’exposition Standards en partenariat avec l’EESAB, Rennes

Mai 2012: exposition «Ame Animale» au 48, Elaboratoire, Rennes


Bourses/Résidences

Résidence 1Artiste-1collège 2015, dispositif du département de la Seine-Maritime, collège Jean-Malaurie Longueville-sur Scie

Aide individuelle à la création, Direction Des Affaires Culturelles de Haute Normandie, 2014, Rouen

Lauréat de la bourse FRIJ (Fonds Rennais d’Initiatives Jeunes) aide à la création pour l’édition Nos Années Sauvages et la création de la collection capsule, mai 2012-novembre 2012, Rennes

Lauréat de la bourse CROUS, Culture Action, aide à la création et à la diffusion de l’édition Nos Années Sauvages, mai 2012, Rennes

sylvain wavrant_01
sylvain wavrant_04
sylvain wavrant_08
sylvain wavrant_02
sylvain-wavrant-06
sylvain wavrant_09
sylvain wavrant_03
sylvain wavrant_07
sylvain wavrant_10

Fanatikart, association loi 1901